Epss2011


Cours n°3 de Psychologie. La notion d’attachement.

Posted in Psychologie par epss2011 le novembre 9, 2008

Cours n°3 de Psychologie. La notion d’attachement.

 

D’après l’analyse de J.BOWLBY né en 1907.

Après guerre.

Confronté aux séparations précoces entre les enfants et leurs mères.

Le nombre d’orphelins est inhabituel.

J.BOWLBY est chargé par l’OMS d’une recherche visant à minimiser les conséquences de la perte des parents chez l’orphelin de guerre.

Il va adopter une étude expérimentale pour préparer une analyse et une conclusion. Il vas ce baser sur l’étude d’Ethologie (étude du comportement des animaux).

Sans le regard de l’autre on n’existe pas, et sans les soins des parents un Etre ne survit pas. Le nouveau né est vitalement dépendant.

La perte d’un parent pour un nourrisson est un réel problème. C’est au près des parents que l’enfant grandit.

Les parents doivent parvenir suffisamment bien aux besoins de l’enfant.

On peut trouver une contradiction entre un juge et une équipe clinique.

La question ce pose : Qu’est-ce qui est le mieux pour l’enfant ?

Il faut argumenter une décision de séparation d’un enfant.

 

Un enfant qui n’a pas de mère, peut-il devenir un Etre humain ?

-          Quelles sont les conséquences de la guerre ?

-          Quelles sont les conséquences pour un enfant qui perd ca mère ?

-          Quelles sont les conséquences de la carence maternelle ?

 

5 demandes expérimentales :

1-      Ces enfants établissent une relation affective superficielle.

2-       Il y a une absence de concentration sur le plan intellectuel.

3-      On constate l’existence d’une inaccessibilité à l’autre.

4-      On observe une fréquence anormale haute de vol sans but.

5-      On observe une absence de réaction émotionnelle.

 

 

Les Travaux de Mary AINSWORTH :

 

Elle fait une étude en Ouganda et elle observait le bébé en milieu naturel. Elle en ressort un concept fondamental de concept de sécurité.

Pour avoir confiance en soi il faut avoir confiance en l’autre.

Les concepts clés concernant l’attachement :

 

A-     Les comportements d’attachement :

Un bébé a des comportements favorisant la proximité : c’est une distance modulable entre le bébé et la figure parental.

Les comportements que l’on reperd :

-          1 Le sourire

-          2 Les vocalisations

Le bébé signale à la mère l’intérêt qu’il a pour l’interaction. Les pleures provoque le rapprochement avec la mère pour mettre la fin aux pleures.

Quand l’enfant grandi les comportements changent : il ya l’agrippement,  la marche c’est ce qui permet de suivre la figure d’attachement, et sert à explorer et à retrouver sa base sécurisante.

La succion pour certain est un comportement d’attachement provocant la proximité. Ca provoque l’interaction.

La dimension fondamentale du comportement : L’enfant fait des choses par rapport à ce que cela provoque. Ce qui importe c’est la finalité et non pas la spécificité.

 

Définition des comportements d’attachement :

Si un comportement est d’organiser des objectifs de promouvoir la proximité alors il fonctionne comme un comportement d’attachement.

 

B-      La figure d’attachement :

Deviens une figure d’attachement toute personne s’engageant dans une interaction sociale animée et durable avec les bébés et répondent facilement à ses signaux et approche.

 

 

 

 

C-      La relation d’attachement :

Elle se constitue progressivement au fil du modelage des modèles comportementaux programmés par l’environnement.

Elle se caractérise :

-          Par la recherche de la proximité.

-          Par la notion de base de sécurité.

-          Par la notion de comportement refuge (c’est-à-dire le retour vers une figure d’attachement lorsqu’une menace est perçue).

-          Par des réactions marquées dans un contexte de séparation involontaire.

-           

 

D-     Le système d’attachement :

Le système d’attachement est défini à la fois par les éléments qu’il compose (frère, père, mère). Il est défini par les relations qui unissent ces éléments qui sont définis par ca finalité.

Tout cela par rapport au contexte et au temps.

Ex : L’enfant a un contacte permanant avec son environnement immédiat, il interprète les indices et recherche la proximité des figures d’attachement en cas de stresse ou d’angoisse et cela constitue un système de comportement spécifique aboutissant à des résultats prévisibles.

Quelque soit les qualités particulières des parents l’enfant si attache.

Ce qui déclenche la fonction du système d’attachement, ce sont les activateurs du système : élément interne/externe (fatigue, douleur lié à l’environnement, extincteur : c’est la proximité.

Dans le système d’attachement il y a quelques comportements spécifiques :

-          Le comportement exploratoire : il est lié à la curiosité et la maîtrise.

-          Le comportement Peur/Angoisse : l’enfant en évoluant à une capacité de surveillance et d’ajustement à tout indice signalant une chose effrayante.

Ce qui est génétique, inné, acquis, hérité c’est le potentiel qui permet d’exprimer et de développer des systèmes de comportements ou de stratégies.

 

 

 

 

 

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: